L’Heure Sainte – Prince Vladimir I. Ghika

  L’Heure Sainte – pour un Jeudi Saint «Dominus sit inter me et te». Que le Seigneur soit entre moi et toi. Tel est le texte de l’Écriture que j’ai d’abord voulu prendre pour l’offrir en manière de préface à votre recueillement: telle est la parole divine que je tiens à vous rappeler, avant d’entrer dans le fond même de notre méditation, afin de vous mettre dès le début, plus fortement, en présence d’un Dieu à qui je demande d’être à la fois Celui qui m’inspire – Celui qui m’écoute – et Celui qui vous parle. Dès qu’un être traite de Dieu avec ses frères, en effet, le milieu où l’on s’entend est Dieu lui-même, comme il est la source et la fin de tout l’entretien. Rien de ce que je vais tenter, avec la grâce de Dieu, de tirer pour vous de mon âme, n’ira à la vôtre, si cela n’est pas né de moi en Dieu, pris en Dieu pour vous, porté par Lui en vous, et en vous reçu pour Lui. «Dominus sit inter me et te.» Que le Seigneur soit entre moi et toi. C’est un souhait, plus qu’un souhait, une prière, une prière d’autant plus confiante que je la puis faire aux pieds même de Jésus. Cette prière s’adresse à Dieu, elle s’adresse aussi à vous directement et quand j’emploie le mot de prière en cette seconde acception ce n’est pas une forme de langage trop indigne de la première; le consentement libre d’une âme à une grâce, la réception consciente et bénie d’une parole de Dieu est un miracle de la présence active...