Homélie au mariage de la princesse Ileana et l’archiduc Anton de Habsbourg

Homélie de mgr. Ghika au mariage de la princesse Ileana et l’archiduc Anton de Habsbourg       Sire, madame, Messeigneurs, Reines et Princesses réunies ici, Mes Frères en Jésus-Christ, si j’ai à vous saluer tous, ici, et m’adresser à vous – c’èst a vous surtout que je dois parler au nom de Dieu, mes chers enfants, en vous nommant de ce titre que le titre de Père selon Dieu, par vous, suivant la coutume, attribué à mon sacerdoce, me permet et me commande même de donner à VV.AA. II. & RR. avec une noblesse de sans et une plénitude de vérité qua la foi seule peut fournir, car il implique une véritable paternité spiritu­elle, par le sang de Jésus-Christ et l’opération du Saint-Esprit. Mes chers enfants, dis-je, je viens vous porter ici, avec la parole de Dieu et de Sa Part, autant qua je le puis, le commentaire vivant de ce qua vous accomplisses à cette heure, de ce que Dieu met en ce moment à votre disposition, de ce qu’Il attend de vous et que nous attendons de vous, Lui qui vous aime et vous veut ,,bien-à-lui” – ­nous qui tenons à vous par de véritables et précieux liens. Je ne suis là que pour rendre de mon mieux plus sensibles cette présence et cette action divines qui enveloppent tout, pour essayer de souligner devant vous, avec l’aide du St-Esprit, préparant mon âme et la vôtre à cette tâche, toutes les réalitée surnaturelles qui se font jour ici. Des réalties et des actualités, toutes faites pour vous, pour votre bonheur et votre salut. Vous venez de prendre part à une...

Allocution à l’occasion du mariage de Jean et Sonia Daujat

Allocution prononcée par Mgr. Ghika protonotaire apostolique à l’occasion du mariage de Jean et Sonia Daujat, le 15 Novembre de l’an de grâce 1930 en l’église de Saint Jaques du Haut-Pas à Paris                     Mes Frères en Jésus-Christ, Si j’ai à vous saluer tous ici et a m’adresser a vous, c’est à vous surtout que je dois parler au nom de Dieu, mes chers Enfants, en vous nommant de ce titre que le titre de Père selon Dieu, par vous, sui­vant la coutume, attribué à mon sacerdoce, me permet et me commande même de vous donner avec une noblesse de sens et une plénitude de vérité que la foi seule peut fournir, car il implique une véritable paternité spiri­tuelle, par le sang de Jésus-Christ et l’opération du St-Esprit. Mes chers Enfants, dis-je, je viens vous porter ici, avec la parole de Dieu et de sa part – autant que je le puis – le commentaire vivant de ce que vous accomplissez à cette heure, de ce que Dieu met en ce moment à votre disposition, de ce qu’Il attend de vous et de ce que nous attendons de vous, Lui, qui vous aime et vous veut ,,bien à Lui”, nous, qui tenons à vous par de véritables et précieux liens. Je ne suis là que pour rendre de mon mieux plus sensibles cette présence et cette action divines qui enveloppent tout, pour essayer de souligner devant vous, avec l’aide du Saint-Esprit pré­parant mon âme et la votre à cette tâche, toutes les réalités sur­naturelles qui se font jour ici. Des réalités et des actualités toutes faites pour vous, pour...